Vivre son métier avec passion

Parce que rester les mains dans les poches en attendant de trouver du travail ne correspond pas à sa personnalité, Simon Forêt a créé son propre emploi en ouvrant son entreprise d'horticulture.

"À la sortie de mes études d'horticulture, je n'ai pas trouvé de patron. Je suis d'un naturel actif, je ne me voyais pas attendre sans rien faire. J'ai donc entamé une spécialisation en élagueur-grimpeur, tout en lançant mon projet d'entreprise.
Je ne suis pas issu d'une famille d'indépendants. C'est un milieu complètement inconnu pour moi. Heureusement, mes parents m'ont aiguillé. Ils ont été les garde-fous de mon projet. Ils ne m'ont pas freiné, bien au contraire, ils m'ont permis de me poser les bonnes questions et de mettre sur pied mon entreprise dans les meilleures conditions.
J'avais l'idée, je connaissais le potentiel de mon marché écrit noir sur blanc dans mon plan financier et, mieux encore, ma banque me soutenait dans les investissements à réaliser. En plus, avec l'aide de la conseillère à la création et au développement d'entreprises UCM, j'ai pu bénéficier de la prime à l'investissement de la Région wallonne. En quelque sorte, j'ai été remboursé d'une partie des montants que j'ai investis pour développer mon activité. Le moins que l'on puisse dire, c'est que mon projet se construisait sur de bonnes bases.
En tant que jeune indépendant de 22 ans, j'ai dû faire ma place, me trouver une clientèle et être reconnu par mes confrères. J'apprends beaucoup et surtout de mes erreurs : je peux dire que j'ai des conditions générales de vente en béton et que je ne suis pas près de me faire avoir à nouveau. Être indépendant, c'est un challenge de tous les jours, mais le jeu en vaut la chandelle.
Mon métier, je le vis avec passion. Proposer des aménagements paysagers à mes clients et les aider à entretenir leurs jardins me convient totalement. En hiver, au creux de la saison, je travaille à l'élagage des arbres. Les deux aspects de mon activité se complètent parfaitement.
Je suis mon propre patron, mon entreprise prospère chaque année, j'ai assez de chantiers pour vivre de mon activité et j'ai même pu engager un stagiaire. Je suis assez fier de moi et de mon parcours. Je suis un homme de terrain : ça ne me dérange pas de travailler douze à treize heures par jour dans les jardins ou à la rédaction de devis, mais ne me demandez pas de remplir ma déclaration de TVA. Mon comptable est mon meilleur allié sur ce coup-là ! D'ailleurs, je n'imagine pas être à la tête d'une entreprise de vingt personnes. J'aime trop le contact direct avec la nature. Gérer une équipe depuis un bureau ne m'intéresse pas. Travailler avec trois collaborateurs me semble être le bon équilibre pour rester ce que je suis : un horticulteur passionné."

Carte de visite

Hortifor

Rue de Wallin, 109A

6929 Haut-Fays

0494/73.52.12

simonforet@hotmail.com

http://hortifor.jimdo.com